Semaine de la sécurité au lycée Notre-Dame

Dans le cadre du PDASR (plan départemental d’action et de sécurité routière) proposé par la Préfecture, la coordination de la sécurité routière et la DDT 48, les élèves de la classe de seconde Bac Pro Métiers de la Sécurité du Lycée Notre dame ont organisé pour l’ensemble des élèves du lycée deux actions de sensibilisation à la sécurité routière.

La première était l’intervention de Valérie COMPAN professeur d’université, spécialiste des addictions, et chargée de mission au pôle d’appui régional sécurité routière de la D.R.E.A.L. Languedoc Roussillon, pour deux conférences sur le thème :

Le cannabis, l’alcool, la cocaïne ou l’ecstasie, qu’est-ce que c’est exactement ?

image03

Lozere_nouvelle_29_mai

Cette biologiste renommée, passionnée par les mécanismes cérébraux, nous a démontré, par ses expériences sur des souris, que lorsqu’on est en surconsommation d’alcool ou drogue, on leur laisse le pouvoir sur notre activité cérébrale. Ce pouvoir s’accentue avec le temps et rend le consommateur plus vulnérable !

Quand on consomme ces substances, on enlève un frein dans le cerveau : le GABA. Cette molécule a pour fonction de diminuer l’activité des neurones. Il intervient dans de nombreux processus physiologiques comme la mémorisation. Un dysfonctionnement peut amener à de l’anxiété ainsi que des états dépressifs. D’autres messagers cérébraux sont affectés dont la sérotonine. Ainsi, des anomalies alimentaires importantes (« couple faim ») et des troubles du sommeil ou de la mémoire peuvent survenir en plus des autres troubles associés.

L’association de l’alcool et du THC enlève ce frein : vous n’avez plus le contrôle de vous-même, vous libérez donc en excès une molécule du cerveau appelée dopamine ; cet excès de dopamine va vous procurer un tel excès de plaisir que même si votre cerveau veut lutter contre cet excès, vous aller vouloir le rechercher de plus en plus, donc consommer de plus en plus : c’est l’addiction !

Et le pire, c’est qu’en « se collant » sur notre ADN, c’est notre patrimoine génétique qui est touché…

Cette association, en plus de provoquer 80% des cancers du foie, est responsable, d’1/3 des abus sexuels, une consommation régulière provoque 1/3 des accidents mortels sur la route. Ce risque d’accident est multiplié par 14 en cas de consommation conjointe d’alcool et de cannabis !

La deuxième action, était une journée où les 470 élèves du lycée général, technologique et professionnel avait une heure de banaliser sur leur emploi du temps afin de pouvoir participer à différents stands.

Au foyer de jour, la Police Nationale a investie les lieux afin de présenter les moyens de contrôle d’alcoolémie, les radars…Dans une salle de classe le film « insoutenable » est projeté, à la sortie, les visages sont figés ; en salle d’études, les élèves testent leur reflexes avec le réactiomètre, d’autre portent des lunettes de simulation alcoolémie : Le défi pour eux est de faire un circuit entre des plots : Le bilan optique est sans appel : boire ou conduire, il faut choisir !

Mais dehors, c’est la queue devant la voiture « tonneau ». Deux par deux, les ados vont connaître la sensation d’avoir un accident, la petite auto se met alors à tourner sur elle-même. Au début, ça rigole, mais, après, ça tournera aussi dans les têtes !

Les élèves ont terminé leur parcours en remplissant un questionnaire de satisfaction et sont repartis en cours avec un stylo de la sécurité routière…

Reste aux élèves de la classe de seconde Bac Pro Métiers de la Sécurité d’analyser le sondage avec leur professeur de mathématiques, statistique oblige…

image02 image01