Projet Établissement

SOMMAIRE

I- L’établissement et ses projets
A / Un bref historique
B/ État des lieux
C/ Repères pratiques

II- Le projet d’établissement
A/ Le projet pédagogique
B/ Le projet pastoral
C/ Le projet éducatif
D/ Vie scolaire et règlement intérieur
E/ CDI/ BIO
F/ Internat

III- Organisation pédagogique
A/ Le professeur principal
B/ Le professeur
C/ Le conseil de classe
D/ Organisation de la vie de classe
E/ Règlement des devoirs surveillés

IV- Communication et ouverture sur le monde
A/ Le site du lycée
B/ Les écrans TV
C/ Scolinfo
D/ Le COL

V- Structures de gestion de l’établissement
A/ La tutelle
B/ L’association de gestion
C/ L’ A.P.E.L du lycée
D/ L’équipe de direction
E/ L’équipe de pastorale

VI- L’établissement
A/ Fonction du personnel administratif
B/ La DUP (Délégation unique du personnel)
C/ Le comité d’hygiène et de sécurité( C.H.S.C.T)
D/ Le conseil d’établissement
E/ Le conseil pédagogique
F/ Les délégués des élèves

Annexes

I/ L’ÉTABLISSEMENT ET SES PROJETS


A / UN BREF HISTORIQUE    [RETOUR]

Le 21 novembre 1906 (jour le la fête de la Présentation) eût lieu l’inventaire suivi de la confiscation du Petit Séminaire de MENDE, construit à La Vernède devenu depuis le Lycée Chaptal.

Le Petit Séminaire s’installe alors dans les locaux de l’Adoration et y reste jusqu’en 1926 année où il emménage dans ce qui est le bâtiment ancien aujourd’hui sous le quartier de Fontanilles.

Au début des années 60, ce qui est appelé improprement aujourd’hui « le bâtiment neuf », est réalisé perpendiculairement à l’ancienne construction s’élevant sur cinq niveaux au-dessus du rez-de-chaussée.

Jusqu’en 1966, le Petit Séminaire devenu Institution Notre Dame n’accueille que des garçons. La discipline est assez sévère, les horaires stricts, on entre en sixième pour sortir sept ans plus tard, quand tout va bien, avec le Baccalauréat.

 

1966-1969 marque un tournant important avec l’arrivée de la mixité, en Terminale et pour les seules séries scientifiques d’abord, puis pour tout le second cycle ensuite en 1969. Le premier cycle est transféré au Collège Saint Privat.

Au début lycée exclusivement d’enseignement général, l’établissement ouvre en 1974 les séries G (Comptabilité et Secrétariat) qui deviendront S.T.T. avec les réformes puis un peu plus tard (1981) les classes F8 (Sciences Médico-Sociales) devenues actuellement S.M.S.

Le Lycée prend alors le nom qu’on lui connaît aujourd’hui : LYCEE PRIVE POLYVALENT NOTRE DAME. Mais, pour les élèves comme pour les professeurs, pour nombre de parents, de mendois et de lozériens, il s’agit de « NOTRE DAME ».

 

1988 / 1989, le lycée s’agrandit :

  • par la construction d’un nouvel internant, permettant enfin d’accueillir sur place tous les élèves internes, filles et garçons ;
  • par la construction de son gymnase, se donnant ainsi les moyens d’améliorer la pratique sportive et d’affirmer l’importance du développement physique dans la formation générale.

 

– En 1991, c’est l’ouverture du premier BTS, le BTS FORCE DE VENTE.

– En 1994, le BTS ASSISTANT DE GESTION PME-PMI  sera transféré à MARVEJOLS au Lycée SAINT JOSEPH .

– En 1996, ouverture du BTS ASSISTANT DE DIRECTION.

– En 2001 rapprochement avec le Lycée Professionnel PLAISANCE. Construction d’un immeuble à usage scolaire qui abritera les élèves du lycée professionnel. Mise en commun des locaux d’accueil  d’internat.

– En septembre 2002, le nouvel ensemble scolaire  est inauguré par Monseigneur LE GALL et le Président de la Région le 15 mai 2003.

– En 2003 : ouverture du baccalauréat professionnel Energétique et du BTS Economie Sociale et Familiale.

– En 2004 : ouverture du baccalauréat professionnel Etudes Organisation et Gestion des Travaux.

– En septembre 2007 : création d’une FPIL Préparation aux concours d’entrée aux IFSI.

– Depuis 2007,  transformation des filières de formation BEP-BACS PRO  en Baccalauréats Professionnels en 3 ans, achèvement en septembre 2011

– Depuis 2009, élargissement  des Classes Prépas IFSI vers les préparations aux concours d’entrée aux écoles d’aide soignante et d’aide puéricultrice.

– 2009 : Ouverture de la troisième année de Conseiller en Economie Sociale et Familiale

–  2011 : Ouverture du bac pro Prévention sécurité Ouverture de la Première STL Biotechnologies

– 2012 : Ouverture du BTS  Communication,Ouverture de la terminale STL Biotechnologies, Fermeture de la 2nde bac pro T F C A

 

B / ETATS DES LIEUX     [RETOUR]

A la rentrée scolaire 2013, les 660 élèves et étudiants du Lycée Notre-Dame se répartissent de la façon suivante :

 Lycée général

2nde 1ère générale 1ère techno Term générale Term techno
2°1 26 1 L 31 1STMG 19 TL 32 TSTMG 12
2°2 25 1ES 1STL 8 TES TSTL 8
2°3 29 1S 33 1ST2S 20 TS 24 TST2S 29
2°4 28

Lycée professionnel

Bacs professionnels 2nde 1ère term
Gestion Administration 18 17 16
Techniques de l’architecture et du bâtiment 7 11 10
Techniques des Installations Sanitaires et thermiques 12 11 14
Techniques du froid et du conditionnement d’air /
Sécurité prévention 18 21 21

 Prépas

Classes prépa concours IFSI / AS
1 prépa IFSI 23
1 prépa aide soignant/ aux de puer 23

BTS

BTS 1ère année 2ème année
Economie sociale et familiale 23 21
Négociation relation client 23 13
Communication 26 11
Diététique 28 16

 

BAC+3
Diplôme de conseiller en ESF 16

Le lycée accueille chaque année de nombreux élèves venant de tout le Languedoc mais aussi d’autres régions. Leur venue au lycée est volontaire et motivée par les nombreuses formations rares proposées, le bac pro sécurité prévention, le module défense, le BTS diététique. La notoriété du lycée ainsi que le partenariat avec le Centre Omnisport de Lozère (COL) est un véritable atout dans le recrutement des élèves.

LISTE DES PROFESSEURS PRINCIPAUX 2013/2014
2nde 1 M. BRUGERON
2nde 2 M. DI BIN
2nde 3 M. MAGDINIER
2nde 4 M ORLHAC
1ère L Mme. SAVAJOLS
1ère ES M. GOMITA
1ère S Mme. CRESPY
1ère STMG Mme MASSADOR
1ère ST2S M. CARRIE
1ère STL Mme RICHARD D.
Term L Mme TRAUCHESSEC
Term ES Mme DENANT
Term S Mme JOUVE C.
Term STG Mme MARTY
Term ST2S Mme DONNADIEU
Term STL M. AUDOUIN
2nde GA Mme RICHARD P.
2nde TBEE Mme CABLAT
2nde PREVENTION Mme BRUNEL
2nde TISEC Mme SENECHAL
1ère GA Mme WINIESWSKY
1ère TBEE Mme. JAROUSSE
1ère PREVENTION M. ROUX
1ère TISEC M. JANVIER
Term PREVENTION Mme BIZET
Term GA Mme SEGUY
Term TBEE Mme ROUX
Term TISEC M. ABGRALL
Liste personnel OGEC Notre Dame (2013/2014)
NOM PRENOM FONCTION OU EMPLOI
SOULA Jean-Jacques Chef d’établissement
BIDAUX Eric Surveillant d’internat
CHARBONNIER Yolande Agent de service
CORNUT Martine Surveillante vie scolaire
DAS DORES Daniel Surveillant
DAUDE Joël Second de cuisine
JEAN Rolande Animatrice en pastorale
ENGELVIN Lydie Comptable
GAILLARD Céline Agent de service
GAILLARD Ghislaine Aide en cuisine
GIBELIN Guillaume Surveillant
JAMMES Nicole Agent de service
MERAL Hélène Secrétaire
LAURENT Bernard Responsable BTS
LE BIHAN Arlette Surveillante
LOUICHON Steven Technicien en informatique
MALZAC Fabien Econome
MATHIEU Véronique Maîtresse d’internat
BARTHELEMY Pauline Documentaliste
PASCAL Bernadette Surveillante et Agent de service
PERRET Philippe Chef de cuisine
ESTEVENON Isabelle Second de cuisine
PRIEUR Françoise Agent de service
THOMAS Jean-Marie Responsable d’internat
TUZET Marlène Agent de service
VIGIER Corinne Secrétaire

 

 

C / REPÈRES PRATIQUES     [RETOUR]

 

  • Courrier / téléphone
    • Les professeurs et le personnel peuvent déposer du courrier au secrétariat pour expédition. L’usage du téléphone du lycée est réservé aux communications professionnelles.
  • Photocopieur
    • Ils sont placés dans les salles des professeurs et à leur disposition.
    • Chaque personne autorisée dispose d’un code. Ce code est personnel, il ne doit pas être prêté, en particulier aux élèves. Chaque code est chargé d’un certain nombre de copies, lorsque le compte est épuisé, demander son rechargement au secrétariat.
    • Les élèves ont la possibilité de faire des photocopies au CDI, tarif de la copie : 5 centimes.
  • Parking
    • Les véhicules des professeurs et du personnel peuvent être garés dans les cours, de préférence là où des emplacements sont matérialisés.
    • Laisser libre les passages pour la circulation, les livraisons et pour les véhicules de sécurité.
    • Les BTS ne sont pas autorisés à monter leur voiture devant leur bâtiment. Quelques places de parking sont à la disposition des professeurs.
    • Le devant du gymnase doit toujours rester libre pour les cas d’urgence.
  • Repas
    • Les élèves et demi internes prennent leurs repas sur le lycée. Le prix est compris dans la pension.
    • Les BTS peuvent déjeuner au lycée. Les repas pris sont facturés 4.70€.
    • Les repas peuvent être pris sur le lycée par les professeurs.
  • Matériel

Lorsqu’une dégradation de matériel (intentionnelle ou accidentelle) est constatée, le signaler immédiatement à l’Econome, le Chef des travaux, ou la Direction. Si l’événement est du au comportement d’un élève, rechercher son nom, sa classe et le signaler également au Directeur. Tout appareil ou élément hors service doit être signalé comme tel et plus vite l’information est transmise, plus vite la réparation pourra être effectuée.

 

Seuls le Directeur et l’Econome sont habilités à commander ou autoriser quelqu’un à commander une réparation, soit au personnel de l’établissement, soit à un prestataire extérieur.

Dans tous les cas, signaler le problème et une proposition de réparation, par écrit, à remettre dans le casier de l’Econome au secrétariat.

  • Sécurité
    • Il y a deux domaines de vigilance concernant la sécurité : l’internat et l’externat.
    • Pour l’internat, il y a un ensemble de dispositions spécifiques auxquelles il convient de se référer.
    • Pour l’externat, un plan de sécurité et d’évacuation se trouve à chaque étage.
    • Voici les bases du dispositif d’évacuation.
    • Dès le début du signal d’évacuation, dire aux élèves : »Ceci est le signal d’évacuation ».
    • Rappeler les consignes de sécurité et surtout le lieu de rendez-vous.
    • Le professeur sort en dernier, avec le cahier d’appel, il ferme la porte. Il fait l’appel sur le lieu de rendez-vous où tous attendent dans le calme.
    • S’il manque un élève, le signaler au responsable, à son lieu d’observation.
    • Les lieux de rendez vous sont indiqués sur les plans d’évacuation et matérialisés lisiblement.
    • Les professeurs non occupés avec des élèves doivent évacuer, signaler toute difficulté ou personne manquante, puis aider les professeurs, surveillants et responsables.
  • La vidéo surveillance

Dans le cadre du bac pro sécurité prévention, le lycée est désormais placé sous vidéo surveillance.
Les écrans de contrôle sont installés à la vie scolaire, l’accès se fait grâce à un code confidentiel. Les moniteurs affichent les images capturées par les 7 caméras placées dans des lieux stratégiques.
La vidéo surveillance est un vrai choix de politique de sécurité visant à lutter contre les intrusions et à lutter contre les comportements pouvant être considérés comme dangereux.

  • Le projet immobilier

Le lycée a financé depuis 2001 un grand nombre de travaux pour améliorer les conditions d’accueil et de travail de tous.

En bref….

  • 2001 rénovations du self et des cuisines
  • 2003 première tranche de travaux rénovation internat filles
  • 2005 rénovation rez de chaussée et création d’un foyer pour les internes
  • 2006 rénovation internat garçons
  • 2007 création de chambres rez de chaussée internat filles
  • 2008 création d’une antenne sanitaire (infirmerie)
  • 2009 rénovation premier et deuxième internat filles
  • 2010 (projet) fin de la rénovation et de la mise en sécurité pour l’internat filles. Changement des fenêtres face nord du LEGT
  • 2011 mise en sécurité du LEGT rénovation des labos SVT
  • 2012 mise en conformité des locaux du L E G T
  • 2013 construction d’un escalier de secours pour le lycée général
  • 2013/2015 projet de raccordement au réseau de chaleur
  • 2014 mise en conformité 1er étage et et rez de chaussée LEGT
  • 2015 mise aux normes d’accessibilité
  • Le  « coin fumeur »

C’est un lieu connu de tous et surtout un questionnement permanent pour la direction.
Cette zone aménagée pour les élèves est délimitée, protégée et vidéo surveillée.
Ce n’est en aucune sorte une incitation à fumer, mais plutôt un lieu pour protéger les élèves afin qu’ils ne sortent pas à l’extérieur de l’établissement pour fumer et ainsi s’exposer au danger de la circulation.
La question de ce « coin fumeur » est toujours à l’ordre du jour.

  • Tenue des locaux

L’ensemble des locaux et des matériels sont mis à la disposition des élèves et professeurs et utilisés sous leur responsabilité. Apprendre à l’élève à respecter les locaux , le matériel et le travail des agents de service est de la responsabilité de tous.

  • Salle cinéma

Utilisation de la salle cinéma
Il est indispensable de réserver suffisamment à l’avance la salle en inscrivant dans le cahier le nom de la classe et celui du réservant.
Les heures de l’option cinéma sont toujours prioritaires.
Il faut venir chercher la clé au secrétariat avant la séance et ne pas oublier de la ramener ensuite.
Pour maintenir la salle dans un état de propreté satisfaisant, il faut veiller, lors de la séance à la bonne tenue des élèves ( pas de chaussures sur les fauteuils ni sur les assises, pas de papier par terre … et ne pas dérégler le vidéoprojecteur par des manipulations et des réglages hasardeux.

  • Les heures d’études

Les heures de permanence sont obligatoires, elles doivent permettre à l’élève de travailler en autonomie afin de réviser ou de prendre de l’avance sur ses devoirs.

 

II/ LE PROJET D’ETABLISSEMENT

Le projet d’établissement est l’expression des priorités de travail voulues par une équipe.
Le PROJET D’ETABLISSEMENT s’efforce, à travers différents projets et différentes actions annuelles ou ponctuelles, de mettre en œuvre le projet pédagogique.
Le PROJET D’ETABLISSEMENT concerne tous les acteurs de la vie lycéenne : les éducateurs(les professeurs et le personnel éducatif), et les parents.

A / LE PROJET PEDAGOGIQUE      [RETOUR]

Savoir faire, compétence, apprentissage, méthode….

L’objectif est de conduire le maximum d’élèves au niveau de compétences attendues en fin de scolarité et à l’obtention de leur diplôme grâce à des méthodes et des savoirs faire.

  • LES TPE ( Travaux Pratiques Encadrés) : En lien avec les programmes, les TPE offrent aux élèves l’occasion de développer des capacités d’autonomie et d’initiative dans la conduite de leur travail en vue d’aboutir à une réalisation concrète, sur un sujet dont ils ont délimité les contours en accord avec leurs professeurs, les élèves élaborent en groupe, une production individuelle ou collective à partir de ressources documentaires variées. Les élèves peuvent envisager tout type de réalisation sur des supports divers tels que maquettes, poèmes, une de journal, dossier écrit, expérience scientifique, vidéo, représentation théâtrale, pages Internet, affiches, etc . Les TPE sont l’occasion pour les élèves de développer des capacités d’autonomie et d’initiative dans la conduite de leur travail en vue d’aboutir à une réalisation concrète.
  • Les A.I.D (Les activités interdisciplinaires ) en ST2S ont pour objectifs d’étudier des faits de société sanitaires et sociaux choisis par les élèves en fonction de leurs préférences ou de leur projets .

Objectifs  :

  • développer des compétences d’observation, d’analyse, pour mettre en œuvre des démarches, des méthodes et des outils appliqués au secteur sanitaire et social ;
  • c onjuguer des approches scientifiques, juridiques, socio-économiques, historiques, politiques, géographiques, culturelles, etc. ;
  • entrer en relation avec les structures (institutions, dispositifs, associations) à vocation sanitaire et sociale et nécessitant une présence de l’élève sur le terrain.
  • L’accompagnement personnalisé (A P)

La réforme du lycée a instauré un accompagnement personnalisé pour tous les lycéens. Depuis la rentrée 2010, il est installé en classe de seconde générale et technologique. Il a été mis en œuvre en première générale et technologique à la rentrée 2011, puis en terminale à partir de la rentrée 2012.

L’accompagnement personnalisé est intégré à l’horaire des élèves. Il se déroule sur 72 heures annuelles, soit 2 heures par semaine en moyenne. C’est un temps d’enseignement distinct des heures de cours traditionnelles.

Il inclut plusieurs activités :

  • un soutien aux élèves qui rencontrent des difficultés ;
  • un approfondissement des connaissances ou une autre approche des disciplines étudiées ;
  • une aide à l’orientation, qui s’appuie sur le parcours de découverte des métiers et des formations.

Dans tous les cas, l’accompagnement permet un travail sur les méthodes disciplinaires et interdisciplinaires.

En classe de seconde, l’accompagnement personnalisé est en place depuis la rentrée 2010. Il aide les élèves à s’adapter aux exigences du lycée, à acquérir des méthodes de travail et à construire leur projet d’orientation.

En classe de première, dès la rentrée 2011, l’accompagnement personnalisé favorise l’acquisition de compétences propres à chaque voie de formation. Il prépare les élèves à commencer à se projeter après le baccalauréat.

En classe terminale, à partir de la rentrée 2012, les activités portent en priorité sur les enseignements spécifiques de chaque série, pour aider les élèves à se préparer aux méthodes de l’enseignement supérieur. Les élèves sont ainsi en mesure de finaliser leurs choix d’orientation.

Au lycée, l’accompagnement personnalisé est un véritable choix pédagogique, celui de rester fidèle à la réforme. Concrètement, les AP se déroulent tout les vendredis après midi pour les secondes et tout les élèves répartis en petits groupes doivent y participer. Cela demande aux professeurs un véritable investissement et beaucoup de travail au niveau de la préparation (nombreuses réunions de travail préparatoire), et cela demande au lycée beaucoup de moyens horaires, le lycée et les professeurs se mettent entièrement au service de l’élève.

  • Ouverture culturelle :

L’ouverture culturelle en lien avec le programme scolaire contribue à améliorer les apprentissages des élèves, c’est un enrichissement quotidien basé sur des rencontres et des événements ponctuels, la liste ne peut donc pas s’arrêter aux événements cités.

  • Les échanges : Echange entre le lycée et le Görres Gymnasium de Coblence
  • Voyage linguistique en Espagne, en Angleterre, en Italie
  • Exposition itinérante : la bataille de Bir Hakeim , la déportation, l’eau, le don du sang
  • La semaine de la presse : une fois par an le lycée se met à l’heure de la presse nationale et internationale
  • Le CDI : il permet aux élèves de venir tout les jours si ils le souhaitent venir consulter la presse locale et nationale.
  • Conférences de l’ONAC sur la déportation en Lozère en 1942 et sur la notion de camp.
  • Apprentissage des langues : anglais, espagnol, allemand, italien, portugais mais aussi latin et occitan
  • L’art au lycée :
  • La Musique : Voyage culturel annuel pour écouter un grand orchestre philarmonique ( salle Pleyel à Paris, Philarmonique de Berlin, Corum de Montpellier…),
  • L’art plastique : Expo : Nous sommes aussi des artistes (par les élèves de l’option), rencontres avec des professionnels de l’art (architectes, créateurs de bijoux, artistes), et utilisation du lycée comme lieu d’expérimentation architecturale
  • Le cinéma : initiation à l’histoire du cinéma et à la technique cinématographique, tournage et réalisation de court métrage à l’étrangerlle d

GDGD

  • Education à la citoyenneté et à la solidarité :
  • Atelier prévention routière : programmer des interventions pour former des citoyens responsables
  • Formation aux premiers secours
  • Sensibilisation et information aux métiers des défenses civile et militaire avec le « Module Défense »
  • Dong du sang organisé chaque année
  • Bol de riz:opération de solidarité dont les fonds recueillis sont reversés au C.C .F.D (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement) qui intervient dans de nombreux pays pour financer des projets tel que construction de puits, d’écoles…
  • Soutien scolaire auprès d’enfants du primaire en partenariat avec le Secours Catholique, la Maison de l’Enfant et Saint Vincent de Paul

 

  • Une éducation à l’orientation
  • Permettre aux élèves de construire un projet personnel et le conduire à mener une orientation positive
  • Découvrir le monde de l’entreprise grâce aux stages proposés au secondes
  • Participation au forum des métiers et des études supérieures à Montpellier et Clermont – Ferrand
  • Mise à contribution des élèves lors des journées portes ouvertes du lycée et de certains forums afin de présenter leur filière
  • le forum itinérant « demain étudiant » qui vient présenter aux élèves de terminales la vie étudiante.
  • Participation au carrefour départemental de l’orientation

 

B / LE PROJET PASTORAL     [RETOUR]

Le projet pastoral dans notre lycée vient compléter les projets éducatifs et pédagogiques.

Un établissement catholique d’enseignement inscrit toute la vie de l’établissement  dans le souffle de l’Église en accompagnant les jeunes pour qu’ils structurent leur personnalité, en leur proposant le chemin de la foi.

C’est ce que nous faisons au lycée Notre-Dame. Chaque élève est libre d’accueillir cette attitude éducative, mais chacun a le droit qu’elle lui soit proposée. C’est en tous cas le devoir de l’établissement.

*Le lycée est à la fois lycée d’enseignement général, lycée technologique et lycée professionnel.
*Au niveau géographique, on constate que si une grande partie des élèves vient de Lozère, les départements voisins   (Hérault, Gard…) alimentent aussi l’établissement.
*Ces diverses provenances expliquent l’importance que prend l’internat dans ce lycée.
*Enfin, les origines sociales des élèves sont, elles aussi, diverses. A cela s’ajoute un nombre croissant de familles re-composées.
*C’est dans  cette réalité que se situent la présence et l’action de la Pastorale (dont l’aumônerie) du lycée Notre-Dame.

UNE COMMUNAUTÉ ÉDUCATIVE ET DES PROJETS

Différentes personnes acceptent de prendre une place  dans les propositions pastorales faites aux élèves : des professeurs mais aussi des personnes extérieures à l’établissement dont le prêtre référent qui nous permet de garder le lien avec la paroisse et donc l’Eglise. Ceci est capital. L’aumônerie n’existe que parce qu’il  y a l’église et donc Jésus-Christ.

Le rôle de l’animateur en Pastorale est important : en relation permanente avec les professeurs, les éducateurs et l’équipe de l’aumônerie, il est là pour établir des liens, favoriser les échanges, le travail en partenariat.

C’est lui qui a le souci, sous la responsabilité du chef d’établissement, d’harmoniser les efforts de tous les acteurs de l’animation pastorale. Mais l’animateur en pastorale est aussi, et surtout là, au « service » et à l’écoute des jeunes. Il se doit d’assurer une présence auprès de tous les élèves de l’établissement. Son rôle est donc d’aller au devant des jeunes et les rejoindre dans leurs passions et leurs préoccupations. Il doit avoir le souci de créer, au sein de l’établissement, des espaces de rencontre et de convivialité face aux attentes des jeunes, permettant la rencontre, la détente…des lieux où les  jeunes peuvent exister, se dire ou se taire. C’est dans cette optique que l’OASIS est ouvert tous les matins pendant la  récréation et sur le temps de midi. Les élèves peuvent y venir, seul ou en groupe, et ainsi prendre du temps pour parler…C’est ce que les élèves reconnaissent le plus à l’aumônerie : un lieu où on peut parler sans être jugés. On peut échanger  sans crainte.

Jacques Derudder : de 8h30 à 13h (06 84 47 02 03)

Père Jacques Rodier : le vendredi à la pause-café et à la paroisse (06 82 58 64 85 ou 04 66 49 13 99)

UNE ATTITUDE PASTORALE

C’est en essayant de vivre quotidiennement selon l’Evangile et en agissant en son sens que nous donnons, ensemble, une « âme » à l’Etablissement. La Pastorale n’est donc pas toujours quelque chose de concret et perceptible.  Elle s’effectue aussi bien dans les temps formels qu’informels. Elle est l’œuvre de tous. L’animation pastorale n’est rien d’autre que le souci fondamental de l’éducation. L’établissement catholique d’enseignement perdrait  sa raison d’être  si ses choix de vie n’avaient pas leur origine dans cette volonté éducative de l’Eglise. Voilà pourquoi chaque membre de la communauté éducative, chaque professeur, chaque éducateur est directement concerné par la pastorale.

Nous avons donc bien compris qu’il s’agit de vivre une attitude pastorale et que celle-ci n’est pas réservée au prêtre et au permanent d’aumônerie. Chacun a cette mission d’écoute, de solidarité, d’ouverture à l’environnement du fait même qu’il travaille dans cet établissement. On aura  le souci, parce que c’est le but de la pastorale, de permettre aux jeunes de faire l’expérience de la Présence de Dieu dans leur vie. Présence discrète, qui demande à être reconnue dans la liberté. Présence qui pourra, à certains moments, être célébrée par un temps de prière ou une eucharistie (comme à Noël, le Jeudi-Saint…). Connaître Jésus-Christ, c’est avant tout vivre l’expérience d’une présence, avant d’être une accumulation de connaissances sur un personnage et qui n’amène pas nécessairement à la foi. Le lien avec la paroisse est, à ce niveau, significatif car il nous permet de nous situer d’emblée dans la foi de l’Eglise.

Nous devons donc être ces semeurs dont parle St Paul. Il faut le faire généreusement, sans l’arrière-pensée de trouver un « résultat » immédiat à notre présence.

Notre mission d’animateurs et d’éducateurs de la foi nous invite à être :

des hommes et des femmes d’écoute

  • accueillant les jeunes et leurs familles avec un regard bienveillant,
  • attentifs à leur vie avec ses questions, ses préoccupations, ses doutes, ses joies, ses peurs, ses espérances et ses déceptions.

des hommes et des femmes de LIENS

  • mettant en relation les uns aux autres
  • proposant des groupes de partage et de réflexion adaptés à chacun, acteurs d’un « vivre ensemble» basé sur le respect et l’accueil des différences.

des ACCOMPAGNATEURS

  • accomplissant un « bout de chemin » avec les jeunes et leurs familles, en sachant que d’autres nous ont précédé et que d’autres nous suivront. Nous ne sommes pas propriétaires des jeunes !
  • ouvrant les jeunes à une ESPERANCE.

des TEMOINS VIVANTS d’un Dieu qui PARLE AUJOURD’HUI

  • reliant la vie des jeunes à la Parole de Dieu, à la révélation biblique, à la force de l’Evangile,
  • se nourrissant de cette même Parole toujours nouvelle.

des CONTEMPLATIFS ACTIFS

  • attentifs à la manière dont les jeunes avancent sur les chemins de la vie, de la foi,
  • remerciant Dieu pour cela,
  • nous laissant transformer par ce que vivent les jeunes.

des hommes et des femmes de COMMUNION

  • soucieux de la vie spirituelle des jeunes,
  • leur faisant découvrir qu’ils sont la communauté de l’église,
  • vivant nos convictions de façon engagée au quotidien.

UN LIEU

Signe visible de cette présence : l’aumônerie, qui  a été « baptisée » par les élèves : « L’OASIS ».

Derrière ce nom se profile « la philosophie » de l’aumônerie. C’est un lieu où on peut venir en toute liberté et pleine discrétion. On vient à l’Oasis pour se rencontrer, trouver repos, faire de nouvelles rencontres, reprendre des forces, se ressourcer en Jésus-Christ …

NÉCESSITÉ D’UN LIEN AVEC L’EXTÉRIEUR

Les propositions trouvent leur importance et leur vérité dans le fait qu’elles permettent d’établir un lien avec l’extérieur, la société environnante, la paroisse… L’homme ne se construit véritablement qu’à travers les relations. Et c’est la qualité de celles-ci qui  permettra au jeune de tendre vers le bonheur auquel il aspire. Donc, l’Oasis propose des rencontres, des animations qui mettent les jeunes en relation avec d’autres réalités qui pourront les construire

DES OBJECTIFS

«  Ancrer les questions de la foi dans la culture des ados ». Les aider, grâce aux animations que nous construisons, à prendre de la distance, à questionner le bain culturel dans lequel ils vivent ou dans lequel ils sont entraînés. Les aider à se situer, à se confronter par les textes de l’Ecriture ou avec des témoins à des choix de vie des croyants ».

DES PROPOSITIONS

 

«  RENCONTRES ET ECHANGES »

* Pause-café à la récréation du matin

* Soirées-débat pour les internes

* Rencontres de «  témoins »

 

«  PROPOSITIONS AUTOUR DE LA FOI »

* célébrer ensemble  (une célébration proposée tout les 15 jours)

* préparer son baptême et/ou sa confirmation

* apprendre à prier

* s’initier à la lecture de la Bible

* participer à des pèlerinages

 

«  Vivre la solidarité »

* être animateur de plus jeunes

* s’informer sur le BAFA

* bol de riz

 

« Être en lien avec l’actualité »

 

C / LE PROJET ÉDUCATIF    [RETOUR]

 

Le lycée Notre Dame est un établissement ouvert qui accueille chaque élève dans sa diversité sociale, culturelle et religieuse.
Réussir au Lycée Notre-Dame c’est construire sa scolarité dans un projet motivant par un enseignement de qualité où le suivi personnel de l’élève est essentiel.
C’est aussi compléter sa formation humaine et spirituelle, être éduqué :

  • à voir clair,
  • à parler avec justice
  • à être vrai,
  • à s’ouvrir aux autres, à les respecter.
  • à cultiver le goût de l’effort pour progresser

La réussite au Lycée Notre-Dame c’est une dynamique de l’accueil, de l’accompagnement de la formation et de l’orientation.

Valeurs fondamentales

L’amour évangélique est le moteur qui anime l’ensemble de notre action.

* Notre établissement est un Lycée Polyvalent Catholique qui entend, sans discrimination, faire la proposition de la Bonne Nouvelle de l’Evangile.
* Nous nous réclamons de la tolérance et de la capacité d’accueil et d’écoute de l’autre.
* Nous entendons promouvoir la liberté de conscience, l’autonomie et le sens des responsabilités.

Nos valeurs…

 

Ouverture

L’élève apprend à

Etre attentif à chacun

Etre curieux et ouvert à la vie culturelle

Respecter les différences dans un esprit de tolérance

Mettre en œuvre des actions de solidarité

 

Responsabilité

L’élève apprend à

Etre autonome

Prendre des responsabilités

Adopter un comportement citoyen

 

Professionnalisme

Reprendre confiance en ses possibilités

Etre exigeant envers lui même

Construire son projet professionnel

 

D / LA VIE SCOLAIRE       [RETOUR]

La vie scolaire constitue le point de repère de l’établissement, où l’on peut, à tout moment, trouver des réponses aux questions que l’on se pose.

Accueil des élèves, organisation de la surveillance, gestion des absences, organisation de l’internat… La vie scolaire est coordonnée par les adjoints de vie scolaire, par les surveillants et l’administration. Elle est en relation étroite avec les familles ou les responsables des élèves et travaille au quotidien avec l’ensemble des personnels du lycée. L’équipe Vie Scolaire est chargée essentiellement de suivre et d’encadrer les lycéens hors vie de classe.

Le contrôle des effectifs est une responsabilité prioritaire de la vie scolaire En effet, l’échec scolaire étant souvent lié à l’absentéisme, il est donc primordial de ne pas négliger cet aspect. Cette activité est la fonction première du responsable de la vie scolaire.

 

  • Infirmerie

En cas de problème de santé le justifiant, l’élève doit se rendre à la vie scolaire. Si le professeur ou le surveillant le juge utile, il désigne un camarade pour l’accompagner.

L’établissement conduit si nécessaire l’élève chez le médecin et achète les médicaments prescrits. Si un repos de plusieurs jours est préconisé ou sur demande du médecin, l’Administration appelle la famille pour qu’elle vienne voir ou chercher l’élève concerné. Le Directeur fait procéder à l’hospitalisation si l’état de l’élève le nécessite, selon l’avis du médecin consulté.

 

  • Assiduité, retard

Les horaires des cours sont donnés à chaque élève au début de l’année scolaire.
Les étudiants et les élèves doivent être à l’heure en cours. L’exactitude est une politesse dont les élèves doivent faire preuve envers leur professeur. Chaque retard est mentionné sur SCOLINFO
Tout élève en retard doit se présenter à la vie scolaire où lui sera délivré un billet d’entrée à présenter à son professeur.
Les retard répétés entraînent, après observations, des sanctions appropriées.

La fréquentation de la totalité des cours prévus à l’emploi du temps, de la classe de seconde en BTS, est obligatoire.
Tout changement en cours d’année fait l’objet d’une communication par le Professeur Principal ou le Responsable BTS.

Remarque :

Les absences injustifiées donnent lieu à une déclaration à l’Inspection Académique (Décret n°66-104 du 8 février 1966).

 

Dispenses d’Éducation Physique :

Comme tout autre cours, les cours d’Éducation Physique et Sportive sont obligatoires durant toute l’année.
Nul ne pourra être dispensé de plus d’une séance sans avoir présenté un certificat médical précisant la durée de la dispense.
Des dispenses exceptionnelles peuvent être accordées par le professeur d’éducation physique qui établira alors un mot explicatif à l’intention du secrétariat et des surveillants de la permanence où se rendent les dispensés.

Toute absence doit faire l’objet d’une justification écrite, sur papier libre, par les parents ou les responsables légaux, mentionnant de façon précise les dates de début et de fin de l’absence ainsi que le motif.

Le bien-fondé des motifs invoqués relève de l’appréciation des adjoints de la vie scolaire qui peut prendre la responsabilité de contacter la famille en cas de doute sur le motif évoqué.
L’élève, à son retour, présente ce justificatif à la vie scolaire qui lui délivre un billet d’entrée à présenter au professeur.
Les documents relatifs aux absences, sont conservés à la vie scolaire pour ce qui concerne les élèves, ils sont transmis au Responsable BTS pour ce qui concerne les étudiants. Dans tout les cas, les absences sont rentrées sur SCOLINFO .

 

Notification des absences :

Toute absence doit être signalée par les parents le plus rapidement possible dans la journée par téléphone. Une confirmation écrite devra être ensuite fournie à l’établissement.
Toute absence prévisible doit faire l’objet d’une demande préalable écrite auprès des adjoints de la vie scolaire.

  • Discipline 

Le non respect des règles de vie du lycée entraînera l’application de sanctions pouvant aller jusqu’au conseil de discipline et dans des cas de gravité avéré, à l’exclusion temporaire voir définitive de l’élève,

les retenues sont effectuées le mercredi après midi pour le lycée général et le vendredi après midi pour le lycée professionnel. La date et le jour de retenue ne sont pas négociables par l’élève. Le travail à effectuer sera remis à la vie scolaire par le professeur, le directeur ou les surveillants, et chaque retenue est mentionnée sur SCOLINFO .

 

  • Le conseil éducatif

Il s’agit d’une instance de recadrage et de réflexion qui permet avant le conseil de discipline à l’élève de s’interroger sur le sens et les conséquences de sa conduite. L’objectif n’est pas la sanction mais l’accompagnement afin d’éviter le renouvellement ou la pérennisation d’actes nuisant à sa scolarité.

Le temps disponible en conseil de classe n’est pas toujours suffisant pour croiser les points de vue et décider  des mesures à prendre. D’où l’utilité, à l’initiative du chef d’établissement, de la mise en place d’un conseil éducatif.

La composition du conseil éducatif est laissée à l’appréciation du chef d’établissement qui jugera de l’opportunité des différents membres appelés à y siéger en fonction de la situation de l’élève.

 

  • Le conseil de discipline

Le Conseil, de discipline est une instance réunie par le Chef d’ Établissement lors d’un manquement grave d’un élève aux règles de vie de l’établissement. Il peut être convoqué :

  • A la suite d’un fait particulièrement grave
  • A la suite de la réitération de faits importants, dont le signalement est resté sans effet sur le comportement de l’élève.

La composition et l’organisation du conseil de discipline, ses modalités de convocation et les conditions d’exécution de ses décisions sont définies dans le règlement intérieur de l’établissement et doivent être connues de tous.

Convocation : le chef d’établissement convoque par courrier au minimum 5 jours ouvrés avant la date du conseil, hors vacances scolaires ,l’élève concerné et ses représentants légaux ainsi que les membres du conseil de discipline (dont le président de l’APEL ou son représentant).

Dans ce courrier, doit apparaître les faits reprochés et la date du conseil de discipline.

 

Participants :

Les membres du Conseil de Discipline sont :

  • le Directeur qui le préside
  • les personnel d’éducation s’il y a lieu
  • les enseignants de l’élève concerné
  • le Professeur Principal de la classe de l’élève concerné

 

Peuvent aussi être convoqués pour assister au Conseil :

  • les élèves délégués de la classe qui peuvent l’accepter librement ou tout aussi librement se récuser. Dans le cas où les élèves délégués de classe se récuseraient un ou deux élèves pourront être choisis par l’élève concerné par le Conseil de Discipline.
  • un représentant des APEL, si nécessaire
  • un des parents de l’intéressé.

 

Déroulement :

Dans un premiers temps, les faits ayant amené la réunion du conseil sont rappelés par le président. Chaque membre du conseil s’exprime sur le comportement et le travail de l’élève. Les délégués de la classe, les parents d’élèves et de l’intéressé sont entendus.
Dans un deuxième temps, les membres du conseil se réunissent entre eux et délibèrent.
La délibération conduit à formuler une proposition de sanction au Directeur de l’établissement.
La décision est prise par le Président du Conseil de Discipline et formulée à l’élève, à ses parents, aux élèves délégués de classe et s’il y a lieu à l’ensemble de classe.
Un document écrit est communiqué aux parents de l’intéressé.

 

  • Règles de vie : le règlement intérieur

 

Le règlement intérieur du lycée est le document qui définit l’ensemble des règles de vie de l’établissement et fixe les droits et les devoirs de chaque membre de la communauté.

Il s’applique à tous.

À noter : un règlement particulier est aussi prévu pour les élèves internes.

Il rassemble et fixe, dans un seul document, l’ensemble des règles de vie dans l’établissement qui leur sont applicables. Il rappelle les règles de civilité et de comportement.

Il fixe, par ailleurs, les mesures d’organisation de l’établissement comme les heures d’entrée et de sortie des élèves, leur surveillance, les conditions d’accès aux locaux, la sortie des élèves durant les temps libres entre les cours, le contrôle et la gestion des retards et des absences, l’organisation des études.

Il traite aussi de l’usage ou l’interdiction de certains objets personnels ( téléphone et smartphone,   ordinateurs portables, lecteurs de musique, objets dangereux, armes…), de l’interdiction de fumer   ou de consommer de l’alcool ou des drogues…

 

  • Droits et obligations du lycéen

 

L’exercice des droits et le respect des obligations dans le cadre scolaire contribuent à préparer l’élève à ses responsabilités de citoyen.

Les modalités d’exercices des libertés des élèves et les obligations applicables sont précisées par le règlement intérieur du lycée.

Droits individuels de l’élève

  • respect de son intégrité physique,
  • respect de sa liberté de conscience,
  • respect de son travail et de ses biens,
  • liberté d’expression ,l’élève doit user de ces droits dans un esprit de tolérance et de respect d’autrui.

 

E / LE C.D.I / B.I.O.     [RETOUR]

 

Fonctionnement et règles de vie au CDI/BIO

 

Le CDI est accessible aux élèves pendant les heures de permanence, ainsi que pendant les récréations. Les horaires du CDI sont les suivants :

Lundi : 8h00-12h00/13h30-17h00
Mardi : 8h00-12h00/13h30-17h00
Jeudi : 8h00-12h00/13h30-17h00
Vendredi : 8h00-12h00/13h30-16h30

 

Il ne peut y avoir simultanément plus de 18 élèves au CDI/BIO. Il est donc possible que des élèves se voient refuser l’accès à cette salle pour cause de surnombre. De plus, tous les élèves doivent arriver au CDI/BIO avec leur sac de  cours, ainsi qu’avec leur portable et leur MP3 éteints et rangés dans leur sac.

L’élève qui se rend au CDI/BIO pour faire une recherche, travailler sur les ordinateurs, se renseigner sur l’orientation ou pour lire, doit d’abord passer en étude et demander un billet d’accès pour cette salle. Ce billet sera ensuite remis à à la documentaliste.

L’accès à Internet se fait seulement durant les plages horaires établies et sur présentation d’un mot du professeur justifiant une recherche ou un exposé. En aucun cas cette salle est un cyber café et l’utilisation de Face Book, MSN, etc … est strictement interdite.

Le silence y est obligatoire. Mademoiselle Méral est mandatée pour exclure tout élève qui ne respecterait pas la tranquillité du lieu et pour rendre compte des cas d’indiscipline au chef d’établissement.

Les séquences de travail et d’accès au CDI/BIO sont d’une heure de cours au minimum. Aucune tranche horaire ne peut être fractionnée. En d’autres termes, lorsqu’un élève demande à accéder au CDI/BIO, c’est pour une ou deux plages horaires indivisibles, même si il prétend avoir terminé avant la fin.

Les élèves peuvent emprunter des livres et de la documentation. L’emprunt se fait pour deux semaines. Des sanctions seront prises si les documents ne sont pas rendus ou s’ils sont abimés.

Les professeurs désirant se rendre au CDI/BIO avec leurs élèves, peuvent le faire pendant leur cours. Ils doivent prévenir mademoiselle Méral à l’avance pour qu’elle puisse signaler aux surveillants la fermeture du CDI/BIO.

Les externes et les demi-pensionnaires qui n’ont pas cours en début et en fin de journée sont autorisés à venir travailler au CDI (sous réserve de places disponibles) sans mot des surveillants.

 

 

ENGAGEMENT DE L’ELEVE QUI DECIDE DE VENIR ETUDIER AU CDI

 

Chaque élève faisant le choix de travailler au CDI s’engage à

  • Respecter les heures d’ouverture et les conditions d’accès au CDI (passage en étude obligatoire et pas plus de 18 élèves en même temps)
  • Respecter les modalités de prêt et restituer les documents empruntés aux dates prévues
  • Adopter un comportement correct afin de respecter les autres élèves : parler à voix basse, avoir une tenue convenable, ne pas utiliser de téléphone portable ou de lecteur MP3, ne pas apporter de nourriture ou de boisson au CDI
  • Fréquenter le CDI dans le but de travailler ou de lire
  • Respecter l’équipe du CDI par une attitude courtoise

 

La documentaliste veille à faire respecter de bonnes conditions de travail en intervenant auprès des élèves qui gênent les autres par leur comportement ou perturbent le bon fonctionnement du lieu.

La responsable peut exclure un élève du CDI, temporairement ou définitivement, dans des cas de récidive caractérisé.

 

LE B.I.O ….Le Bureau d’Information et d’Orientation

Le B .I.O du lycée Notre Dame est un lieu d’accueil, d’écoute, d’information et de conseils, pour construire avec l’élève un projet de formation professionnelle en fonction de ses motivations, de ses possibilités et de la réalité des systèmes de formation. Le B.I.O du lycée propose un accompagnement personnalisé où lors d’entretiens l’élève peut non seulement construire son projet personnel mais aussi préparer son inscription, ses lettres de motivation et ses dossiers de candidature. Ces entretiens  de conseil sont individuels, gratuits et permettent à chaque élève de trouver sa voie sereinement. Afin de réfléchir à son projet professionnel en ayant toutes les informations importantes concernant les filières susceptibles d’intéresser les élèves, le B.I.O met à

leur disposition une documentation spécialisée ainsi que tout son répertoire d’établissements et les différentes filières préparées..

Afin de vous aider, le BIO du lycée vous propose

Pour chaque élève, la décision d’orientation doit pouvoir résulter d’un choix positif, construit progressivement grâce à la mise en œuvre d’une véritable démarche, par exemple :

  • en se montrant  disponible, ouvert et attentif,
  • en lui permettant d’exprimer ses goûts et ses aspirations,
  • en l’aidant à faire ressortir ses forces et ses faiblesses,
  • en cernant le type de travail qui pourrait lui convenir,
  • en faisant les liens entre ses projets et les réalités du marché du travail,
  • en lui faisant sentir que l’on  respecte ses choix.

Les élèves peuvent prendre rendez-vous avec mademoiselle Méral pendant les heures de permanence du CDI.

 

F / l’INTERNAT     [RETOUR]

L’internat est une solution d’hébergement, destinée à faciliter la poursuite d’étude pour les élèves dont l’éloignement géographique pose des problèmes de transport importants ou pour des raisons familiales et personnelles. L’internat représente un atout déterminant pour la réussite scolaire et l’intégration sociale de nombreux adolescents.

Le dynamisme dans l’évolution du fonctionnement et du règlement permet d’éviter la passivité des élèves. Ils deviennent acteurs et ne considèrent plus l’internat comme ayant une seule fonction hôtelière.

La mise en place d’activités diversifiées par et pour les élèves, notamment avec le foyer devenu un lieu incontournable pour les internes, offre un véritable équilibre entre travail et loisirs, la participation annuelle demandée est de 10€. Cela leur permet aussi d’appréhender l’éloignement familial et d’intégrer le fonctionnement d’un groupe.

Les domaines particulièrement forts concernant l’internat sont les suivants :

 

  • les études :
  • donner aux internes le temps pour réaliser leur travail personnel
  • donner les conditions matérielles optimales pour travailler
  • apporter un suivi aux études et si besoin de l’aide aux élèves en difficulté.
  • les loisirs :
  • développer les capacités relationnelles des internes
  • apporter de nouvelles connaissances
  • permettre de se détendre
  • la discipline :
  • apprendre à respecter les lieux, les biens mis à disposition
  • adapter les règles aux cas particuliers, dans la mesure du possible et dans le respect de l’équité
  • l’hygiène et la santé :
  • éduquer aux règles élémentaires d’hygiène et de santé
  • garantir un temps minimum de sommeil
  • prévenir les conduites à risques (alcool, drogue…)

Une infirmerie a été construite en 2009 pour mieux accueillir les élèves

  • l’écoute :
  • offrir une écoute aux internes qui le souhaitent
  • permettre aux élèves de développer leur vie spirituelle.
  • Le lycée et particulièrement la vie à l’internat est une communauté de vie qui comporte des règles dont le seul but est d’aider les lycéens dans la réussite de leurs études et dans leur épanouissement personnel .

Ces règles sont toutes écrites dans le règlement intérieur de l’internat.

 

III/  ORGANISATION PÉDAGOGIQUE

A / LE PROFESSEUR PRINCIPAL     [RETOUR]

« La mission fondamentale du professeur principal est de faire l’unité de la classe. » (Circulaire 71-275 du 02.09.71)

Le professeur qui a la charge de professeur principal doit avoir conscience de l’importance de son rôle et de la responsabilité qui en découle.
La circulaire du 21 janvier 1993 décrit la mission commune à l’ensemble des niveaux (Collège-LGT – LP) et les missions spécifiques.

  • « Au sein des équipes pédagogiques, le professeur principal effectue la synthèse des résultats obtenus par les élèves. Son activité est placée sous l’autorité et la responsabilité pédagogique du chef d’établissement ou de son adjoint ».
  • « La fonction de professeur principal doit amener les élèves à préparer les choix d’orientation par la connaissance des exigences des formations et des débouchés, à partir de leur projet personnel et d’un bilan de leurs résultats scolaires ».
  • « Le professeur principal assure la coordination de l’équipe. Cette mission concerne toutes les classes de la sixième à la terminale. Le professeur principal a ainsi une responsabilité particulière dans le suivi, l’information et la préparation de l’orientation des élèves ».
  • « Le professeur principal avec l’équipe pédagogique fait régulièrement la synthèse de la situation de l’élève, en y associant le conseille d’orientation psychologue, le conseiller ou le conseiller principal d’éducation, l’élève lui-même et sa famille, éventuellement le médecin scolaire, l’infirmière et l’assistante sociale ».

 

B / LE PROFESSEUR    [RETOUR]

  • Sa mission est tout à la fois d’instruire les jeunes qui lui sont confiés, de contribuer à leur éducation et de les former en vue de leur insertion sociale et professionnelle. Il leur fait acquérir les connaissances et savoir-faire, selon les niveaux fixés par les programmes et référentiels de diplômes et concourt au développement de leurs aptitudes et capacités.
  • La transmission des savoirs est la mission fondamentale du professeur, elle se réalise grâce au travail du professeur, à ses connaissances, et à son autorité bienveillante.
  • Les professeurs ont la possibilité de se former régulièrement via Formiris, afin d’acquérir de nouvelles compétences, la demande doit être faite au chef d’établissement qui choisit ou pas de valider la demande.
  • Les nouveaux professeurs reçoivent dès la rentrée le référentiel du lycée et le guide « être professeur dans l’enseignement catholique », ils ont la possibilité aussi de loger dans l’enceinte du lycée où sont mis à leur disposition deux studios.
  • Mouvement des maîtres : le chef d’établissement met à la disposition des professeurs en salle des professeurs le calendrier des mouvements des maîtres.

 

C / LE CONSEIL DE CLASSE   [RETOUR]

Le conseil de classe a pour vocation :

  • de traiter les questions pédagogiques intéressant la vie de classe, et notamment les modalités d’organisation du travail personnel des élèves
  • d’examiner les résultats scolaires individuels des élèves en proposant un bilan et des conseils
  • d’émettre un avis sur les décisions d’orientation

Composition

  • Le chef d’établissement (ou le représentant qu’il a désigné), qui préside le conseil ;
  • les enseignants de l’équipe pédagogique ;
  • les deux délégués-élèves

Déroulement

avant le conseil de classe…

  • les professeurs doivent saisir leurs appréciations sur Scolinfo
  • l’administration édite les bulletins et le tableau récapitulatif des moyennes
  • la vie scolaire sort le récapitulatif des absences (pour les élèves à problème)

pendant le conseil de classe…

  • gâteaux ou boissons pour la bonne ambiance… au choix (note de la direction)
  • tour de table
  • admission des élèves délégués de classe
  • le professeur principal fait la synthèse des résultats de la classe, chaque professeur intervient dans sa discipline pour un complément d’information
  • examen de la scolarité des délégués (si ils le souhaitent)
  • départ des délégués
  • examen au cas par cas ; pour chaque élève, il s’agira de connaître dans les grandes lignes ses points forts, ses points faibles, ses potentialités et son niveau d’acquisition des compétences attendues
  • appréciation générale
  • accord ou proposition de modifications des professeurs
  • validation
  • le professeur principal complète le bulletin et l’amène à l’administration pour visa de la direction
  • envoi aux parents

 

D / ORGANISATION DE LA VIE DE CLASSE      [RETOUR]

  • le cahier d’appel : il est rempli systématiquement au début de chaque cours par le professeur,si l’élève responsable ne présente pas le cahier, il doit obligatoirement aller le chercher.
  • En cas d’absence constatée l’heure ou la journée précédente, l’admission en cours ne pourra s’effectuer que sur la présentation d’un billet d’entrée,

le cahier de texte : il est accessible via Scolinfo, il doit rendre compte du contenu du cours, du travail donné aux élèves, des contrôles…

  • Discipline : tout élève exclu de cours doit se rendre à la vie scolaire, et attendre d’être reçu par le directeur,
  • Les notes des élèves

Les familles peuvent suivre l’évolution des notes de leurs enfants sur SCOLINFO.

ll est souhaitable de disposer d’un échantillon assez large d’évaluations :

  • pour permettre à l’élève de faire preuve de ses qualités ou potentiels dans les modes d’évaluation qui lui conviennent le mieux
  • pour faire une évaluation globale plus pertinente, à la fois sur le travail de l’élève et sur son niveau
  • pour disposer d’éléments concrets de discussion avec l’élève et ses parents.
  • Les délégués de classe 

les délégués de classe sont les représentants élus des élèves de leur classe qu’ils représentent notamment pendant le conseil de classe.

Ils sont chargés de représenter les élèves au conseil de classe où ils siègent.

Chaque élève peut voter pour élire les délégués de classe, de même chacun peut être candidat.

L’élection est organisée par le professeur principal et se déroule la 3ème semaine après la rentrée.

 

E/ RÈGLEMENT DES DEVOIRS SURVEILLES (DS et bacs blancs)       [RETOUR]

Règles générales :

Les épreuves se dérouleront dans la salle prévue par le professeur principal
Les places sont définies par les professeurs surveillants
Les copies et le brouillon sont fournis par le lycée pour le bac blanc
Seuls les documents autorisés par les professeurs seront admis
Les téléphones portables son éteints et doivent rester dans le sac sous peine de confiscation et de se voir attribuer un zéro
Les sacs doivent être déposés devant le bureau du professeur
L’absence devra être justifiée auprès de la vie scolaire et son éventuel rattrapage sera à envisagée avec le professeur concerné
Pour les épreuves de 1 ou 2 heures, les élèves ne sont pas autorisés à quitter la salle avant la fin
Après une heure d’épreuve les élèves peuvent aller aux toilettes mais ceci reste à l’appréciation du surveillant
Une tentative de fraude sera sanctionnée par l’arrêt immédiat du devoir, le devoir recevra la note de zéro
Toute agression verbale ou comportementale vis à vis d’un professeur sera sanctionnée comme il se doit
Pour les épreuves orales, les élèves doivent se conformer aux horaires de passage prévus, une absence non justifiée sera sanctionnée par un zéro.

IV/  Communication et ouverture sur le monde

L’ouverture sur le monde extérieur est une nécessité au sens où elle permet de prolonger et d’enrichir les apports des professeurs.

Le lycée s’ouvre :

  • à l’Europe en proposant à ses élèves des échanges ou voyages avec l’étranger (Allemagne, Espagne, Italie…)
  • au monde qui l’ entoure en permettant aux élèves du module défense de vivre des expériences fortes
  • en accueillant l’été des colonies, des stages de musiques, des groupes de personnes handicapées, les journées du citoyen (JDC), les athlètes du Marvejols Mende
  • au monde de l’Entreprise en proposant aux secondes un stage de 2 semaines dans le cadre de leur orientation et proposant à tous nos élèves de BTS et de bacs pros des stages leur permettant de valoriser leur formations
  • au sport : partenariat avec le COL

 

A / LE SITE DU LYCEE : www.notredamemende.fr   [RETOUR]

le site du lycée réunit à lui tout seul communication et ouverture sur le monde, grâce à Yvan Teuma, le site est mis à jour quotidiennement et permet de diffuser toutes les informations concernant le lycée. C’est un outil utile et indispensable au lycée pour se faire connaître du public et des autres établissements.

 

B / LES ECRANS TV   [RETOUR]

L’affichage informatique des informations se fait grâce à 4 bornes TV situées dans des lieux stratégiques de passage : le hall principal, le hall du lycée général, le hall du lycée professionnel et le couloir des BTS .Ce dispositif a été mis en place par le responsable informatique, Steven Louichon en septembre 2011.Les renseignements affichés concernent plusieurs domaines :

  • la gestion interne du lycée avec les professeurs absents ou les modifications d’emploi du temps
  • les informations de l’administration et du secrétariat
  • les activités sportives
  • les activités culturelles
  • le menu du jour
  • L’orientation

 

C / SCOLINFO   [RETOUR]

C’est un organisme en ligne de diffusion interactive permettant la communication entre l’établissement, les professeurs et les parents .

Les parents ont donc accès grâce à un code personnel aux notes, cahier de texte, corrections, absences et retards de leurs enfants.

Ils peuvent contacter les professeurs, ou l’administration via cet organisme.

 

D / LE COL   [RETOUR]

Le lycée accueille de nombreux athlètes du COL, entre sport et études, l’établissement accorde une vigilance particulière aux résultats scolaires.

Le Centre Omnisports Lozère assure un suivi scolaire en collaboration avec le lycée (convention de partenariat).

CONDITIONS D’ADMISSION :

– Avoir la volonté de s’investir dans un double projet Scolaire et Sportif.

– Faire la preuve de ses prédispositions scolaires et sportives lors des tests d’entrée.

Compte tenu du cumul journalier (étude / sport) une grande rigueur est de mise au niveau de la sélection.

 

V/ STRUCTURES DE GESTION DE L’ÉTABLISSEMENT

 

A / LA TUTELLE    [RETOUR]

L’Article 14 du Statut de l’Enseignement Catholique, promulgué par la Conférence des Évêques de France, le 14 mai 1992, complété, amendé et promulgué par le Conseil Permanent de la Conférence épiscopale le 11 mars 1996 stipule :

«  L’Evêque est responsable de l’Enseignement Catholique de son diocèse au sens des canons 800 à 806 du Code de Droit Canonique. Il mandate ou agrée des autorités de tutelle diocésaines ou congréganistes, assistés de Conseils de tutelle. ».

Le Lycée NOTRE DAME est un Établissement Catholique d’Enseignement dont la tutelle est exercée, sous la responsabilité de l’Evêque, par le Directeur Diocésain assisté du Conseil de Tutelle diocésaine.

 

B /L’ASSOCIATION DE GESTION   [RETOUR]

L’Association Organisme de Gestion assume juridiquement, dans le respect du droit français d’une part et du statut et des accords conclus au sein de l’enseignement catholique d’autre part, la gestion de notre établissement.

C’est une association type Loi 1901. Elle est donc composée de bénévoles qui consacrent de leur temps et de leur énergie à la gestion financière, le suivi et la gestion matérielle, la prospective et l’inscription dans la continuité.

Cette mission et ce service s’inscrit dans le cadre des valeurs chrétiennes qu’ils partagent.

Le terrain et les bâtiments sont propriété d’une autre association, l’Association du VILLARET.

Composition du Conseil d’Administration de l’O.G.E.C en annexe.

A l’initiative de la tutelle, les OGEC du lycée Notre Dame et du collège Saint Privat réfléchissent à un rapprochement de leurs structures propres. Cela s’inscrit dans une politique de bassin incluant tous les établissements précis allant du primaire au lycée.

DES SOUS COMMISSIONS

  • Une commission Immobilier se réunit sous la Présidence du Président de l’OGEC

Composée de membres de l’O G E C elle étudie les aspects immobiliers et arrête les propositions de travaux à proposer au C A de L’O G E C.

C f liste des membres

  • Une commission d’action sociale composée de membres de l’OGEC a pour charge de répertorier et de proposer des aides ponctuelles à des membres de la communauté éducative qui le nécessiterait (familles ou élèves en difficulté).Dotée d’un budget voté en C A elle rend compte de l’utilisation des moyens qui lui sont accordés. C f liste des membres et comptes rendus récents des réunions.

 

 

C / L’A.P.E.L du Lycée Notre Dame   [RETOUR]

L’association siège au Conseil d’Établissement, soulevant ainsi les différentes questions discutées lors de rencontres diverses. Elle est également représentée au sein de l’O.G.E.C. – l’Organisme de Gestion de l’Enseignement Catholique – et participe, à l’échelon départemental, aux réunions de l’UDAPEL, représentant l’APEL sur le plan régional et national

L’APEL du Lycée Notre-Dame, c’est :

  • Une équipe dynamique (et sympathique !) composée de neuf parents (ce nombre n’étant pas limité! ), qui se réunit quatre à cinq fois dans l’année.
  • Un soutien financier aux activités du lycée : Voyages scolaires, championnats sportifs, internat, foyer, participation à l’acquisition de matériel pédagogique, aux journées portes ouvertes.
  • Un soutien humain à la journée Bol de Riz ainsi qu’une aide ponctuelle aux familles en difficultés.
  • Différentes actions menées tout au long de l’année (LOTO, aide à l’orientation)

Les parents peuvent participer plus activement à la vie de NOTRE DAME en adhérant à l’A.P.E.L. NOTRE DAME.

Cette adhésion est proposée avant la rentrée scolaire et se matérialise par une cotisation versée par la Famille et une implication dans l’établissement.

 

D / L’ÉQUIPE DE DIRECTION     [RETOUR]

Le Chef d’Établissement est responsable de la direction et du fonctionnement de l’établissement. Il en a la charge pastorale, éducative, pédagogique, administrative et matérielle.

Il veille à la mise en œuvre du Projet Éducatif. Il représente l’établissement. Il prévoit et organise les structures à mettre en place ainsi que les services et les emplois.

 

Le Chef d’Établissement est assisté dans sa mission par une Équipe de Direction.

Les membres de l’équipe de Direction peuvent recevoir du Directeur des délégations de pouvoir et de signature, en accord avec l’O.G.E.C.. Dans ce cas, des modalités de compte rendu sont mis en place.

L’équipe de Direction est composée, outre le Directeur, de :

  • Monsieur Bernard LAURENT, Responsable BTS
  • Monsieur Jean-Marie THOMAS, Responsable de l’Internat
  • Monsieur Fabien MALZAC, Econome

A l’équipe de Direction, pourra se joindre, autant que de besoin, l’Abbé Jacques RODIER, Prêtre référent et Jacques DERRUDER, animateur en pastorale.

L’équipe de Direction se réunie régulièrement pour faire le point des problèmes et questions en cours ou à traiter, elle fait ensuite un compte rendu mis à la disposition de tous.

 

E / L’ÉQUIPE DE PASTORALE    [RETOUR]

 

Mission :

Sous l’impulsion du Chef d’Etablissement, responsable de la Pastorale et recevant une lettre de mission, et sous la responsabilité de l’Aumônier, cette Equipe a pour but d’animer la vie chrétienne de l’établissement.

 

Composition :

  • Le Directeur de l’Etablissement, Claude DONNADIEU
  • L’Abbé Jacques RODIER, Prêtre référent. Toute personne qui désire s’investir dans la pastorale, l’animation, la formation humaine, le témoignage : professeurs, personnels, anciens élèves ou étudiants, élèves, étudiants, parents……
  • Jacques DERUDDER, animateur en pastorale
  • Tout les membres de la communauté éducative qui le souhaitent

 

Fonctionnement :

Se réunissant autant de fois qu’elle le désire, l’équipe de Pastorale imagine, prépare, propose des temps de découverte ou d’approfondissement de la Foi, en respectant chacun.
Les activités proposées peuvent ne pas relever de la pratique religieuse ou des sacrements, mais proposer aux jeunes des moments de rencontre et d’écoute, en réponse à leurs besoins.
Il peut y avoir des temps forts de prière et de partage, des célébrations.
Il peut y avoir des actions tournées vers les autres, en particulier les plus faibles , les plus démunis.

 

On peut citer, sans que cela n’ait un caractère exhaustif et encore moins limitatif des actions particulièrement marquantes du passé récent :

  • le café à la récréation du matin
  • la participation au « Bol de Riz » avec les enfants de l’Ecole des Tilleuls.
  • Les Groupes de rencontre – internes – externes
  • Les soirées à thème
  • Les célébrations

 

VI/ L’ETABLISSEMENT

 

A / FONCTIONS DU PERSONNEL ADMINISTRATIF    [RETOUR]

 

La liste suivante n’est pas exhaustive, elle précise les missions principales des différents acteurs du domaine administratif et de la vie scolaire hors la classe.

Compte tenu de la petite dimension de la structure et des connaissances inter personnelles très anciennes, un véritable travail d’équipe peut se développer et chacun peut demander l’aide des autres.

 

  Économat: fonction depuis de nombreuses années de Monsieur MALZAC. Il a en charge, sous la responsabilité du Directeur, de toute la logistique et l’organisation matérielle du lycée. Cantine, achats de matériels e fournitures, travaux, entretien, ménage……

Il assume l’organisation et le suivi du travail des personnes réalisant ces fonctions :

  • Monsieur Philippe PERRET, Cuisinier
  • Madame Valérie PERRET, second de cuisine
  • Monsieur Joël DAUDÉ, second de cuisine
  • Madame Ghislaine GAILLARD, aide en cuisine
  • Madame Bernadette PASCAL, surveillante et agent de service
  • Madame Yolande CHARBONNIER , agent de service
  • Mademoiselle Françoise PRIEUR , agent de service
  • Madame Nicole JAMMES , agent de service
  • Madame Marlène TUZET , agent de service
  • Madame Céline GAILLARD, agent de service

 

Secrétariat : il travaille sous la responsabilité du chef d’établissement et de l’économe.

Il assume toutes les tâches administratives et comptables du lycée : accueil, ouverture et tenue des dossiers élèves, courriers, classement, paye, comptabilité……. etc. :

  • Monsieur Claude JOURDAN, Madame Corinne VIGIER assure plus particulièrement, l’accueil, la gestion des dossiers des élèves, les demandes de bourses, les courriers et documents avec les organismes extérieurs : DDEC, Académie, Rectorat…..
  • Mademoiselle Lydie ENGELVIN est chargée en premier lieu de la paye et de la comptabilité, elle assure également du travail administratif.

 

  Éducation: le personnel éducatif est placé sous la responsabilité du Directeur. Il assume l’accompagnement, la surveillance et l’animation des temps hors classes, permanences, repas, soirées et nuits à l’internat. Il veille à ce que ces temps soient profitables aux élèves, en terme de travail, de repos, de détente, d’écoute et de respect des autres et du matériel. C’est sur eux que repose une grande responsabilité de la vie collective du lycée.

  • Monsieur Jean-Marie THOMAS, Cadre Éducatif, Responsable de l’internat
  • Mademoiselle Véronique MATHIEU
  • Monsieur Eric BIDAUX.
  • Monsieur Guillaume GIBELIN
  • Monsieur Daniel DAS DORES
  • Madame Arlette VINCENT

L’Économe et le responsable de l’internat font partie de l’Équipe de Direction.

Le personnel a la possibilité de participer à des actions de formations par exemple pour se perfectionner ou pour acquérir de nouvelles compétences mais aussi dans dans le cadre d’une VAE .

 

CONSEILS ET COMMISSIONS

 

Afin de permettre aux différents partenaires et acteurs de l’établissement de pouvoir s’exprimer et être des forces de proposition, outre les instances officielles, divers conseils, comités, commissions existent et sont développés, sont créés ou sont à créer.

Ces différentes instances doivent permettre à chacun de trouver le lieu où il peut s’exprimer et faire avancer les idées et les projets dont il est porteur, dans le respect des responsabilités propres de chacun et des délégations détenues.

 

B / LA DÉLÉGATION UNIQUE DU PERSONNEL (DUP)    [RETOUR]

 

Organisme de représentation des personnels du lycée il a été constitué en 2006 et a été renouvelé par des élections en 2010.
Il se réunit régulièrement et est composé de membres du personnel OGEC ainsi que d’enseignants.
Cf liste des délégués en annexe.

 

C / LE COMITÉ D’HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ ( C.H.S.C.T)   [RETOUR]

 

Présidé par le chef d’établissement

Membres de droit : Mr ABED (inspecteur du travail)

Docteur Carbonnel (représentante de la médecine du travail)

Membres élus : Fabien MALZAC

Nathalie ROUX

Odile SEGUY

Geneviève SOLIGNAC

Le CHSCT a pour mission de contribuer à la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs ainsi qu’à l’amélioration des conditions de travail, notamment par :
L’analyse des conditions de travail et des risques professionnels auxquels peuvent être exposés les travailleurs et, en particulier, les femmes enceintes ;
La vérification, par des inspections et des enquêtes, du respect des prescriptions législatives et réglementaires et de la mise en œuvre des mesures de prévention préconisées ;
Le développement de la prévention par des actions de sensibilisation et d’information.
L’analyse des circonstances et des causes des accidents du travail ou des maladies professionnelles ou à caractère professionnel.

LES OBJECTIFS DE L’EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

Le contexte réglementaire

Depuis la directive n° 89/391/CEE du 12 juin 1989, définissant les principes fondamentaux de la protection des travailleurs, peu d’entreprises s’étaient lancées dans une véritable démarche de prévention.

En effet, ses dispositions étaient relativement connues depuis la loi n° 91-1414 du 31 décembre 1991, transposant la directive européenne en droit français. Cependant leur application était loin d’être effective.

L’objectif du nouveau décret du 5 novembre 2001 est clairement de contraindre les entreprises à s’engager dans un processus dynamique et volontaire de gestion des aspects sécurité et santé au travail. Cela suppose de connaître, de manière exhaustive et détaillée, les risques auxquels sont exposés les salariés, et de les évaluer pour définir les actions de prévention à mettre en œuvre.

Les entreprises et établissements visés par le décret se voient désormais dans l’obligation de consigner dans un document unique la synthèse de l’évaluation de chacun des risques professionnels identifiés. Le décret et sa circulaire d’application datée du 18 avril 2002 précisent les conditions de réalisation de cette évaluation, ainsi que la manière dont le document unique devra présenter les résultats de ce travail, qui doit associer les acteurs internes et externes de la prévention.

Les objectifs de l’établissement

Cette évaluation comportera un inventaire des risques dans chaque unité de travail de l’établissement et devra être utilisée pour établir le plan d’action relatif à la prévention des risques professionnels et à l’amélioration des conditions de travail.

D / LE CONSEIL D’ETABLISSEMENT    [RETOUR]

Statut : ce conseil regroupe les représentants de toutes les composantes de la communauté éducative. C’est un organe consultatif parce qu’il ne peut se substituer :

  • au Directeur, seul responsable devant la loi, devant les services administratifs de l’ Education Nationale, devant la Direction Diocésaine et devant les parents ;
  • au Conseil d’Administration de l’OGEC, responsable de la gestion administrative et financière de l’établissement

Rôle : le rôle du Conseil d’Etablissement est un rôle d’étude, de conseil et de proposition :

  • il travaille sur le projet d’établissement et sa mise en œuvre ;
  • il évalue et participe activement à l’actualisation du projet

Pour ce faire, il tient compte du fonctionnement et des avis des différentes instances de l’établissement et des différents acteurs représentés, professeurs, personnels, gestionnaires, élèves, parents…

Composition :

Membres de droit :

  • le président de l’OGEC et un membre du Conseil d’Administration,
  • l’Econome
  • le responsable de l’internat
  • le responsable BTS
  • Le prêtre responsable de l’animation pastorale
  • le président et un membre du bureau de l’APEL et un membre du conseil d’administration

Membres Elus :

  • enseignants 5
  • personnels administratif et éducatif 3
  • étudiants 2
  • élèves (1 par pallier ) 6

Fonctionnement :

Le Conseil d’ Etablissement est de droit, présidé par le chef d’établissement . Il se réunit au moins une fois par trimestre et peut être convoqué en réunion exceptionnelle à l’initiative du Directeur ou sur une demande écrite du tiers de ses membres .

Sous la responsabilité du Chef d’Etablissement, l’ordre du jour est composé de :

  • l’ordre du jour provisoire formulé à la fin de la réunion précédente
  • des questions posées par les membres du Conseil d’Etablissement
  • des thèmes proposés par la direction

L’ordre du jour est communiqué à l’ensemble des membres du Conseil d’Etablissement au moins 10 jours avant la date prévue de la réunion.

Un compte rendu de séance est rédigé après chaque réunion, il peut faire l’objet, sous la responsabilité du directeur, d’une publication, ou distribution intégrale ou partielle.

Année 2012 /2013

  • Membres élus par le personnel :

DERRUDER JACQUES

GIBELIN GUILLAUME

MERAL HELENE

 

  • Membres élus par les enseignants

BIZET DELPHINE

BOUSSUGE ARNAUD

ORLHAC BENOIT

SAVAJOLS PATRICIA

 

  • Membres désignés par le conseil d’administration

BRUNEL JEAN LOUIS

 

 

E / LE CONSEIL PÉDAGOGIQUE   [RETOUR]

 

Une grande latitude est laissée aux établissement, dans le cadre de leur autonomie, pour la mise en œuvre de la loi, tant en ce qui concerne la composition du conseil pédagogique que pour ses attributions.

 

Composition :

présidé par le chef d’établissement

au moins un professeur principal de chaque niveau d’enseignement

au moins un professeur par champ disciplinaire

le chef des travaux

 

Missions :

Le conseil pédagogique a pour mission de favoriser la concertation entre les professeurs, notamment pour coordonner les enseignements, la notation et l’évaluation des activités scolaires.

Le choix des sujets traités, dans le respect de la liberté pédagogique des enseignants et du champ de compétence des personnels de direction, est laissé à l’appréciation du conseil pédagogique.

Pour chacun des domaines abordés, le conseil pédagogique peut mener une réflexion, établir un diagnostic de l’établissement, évaluer les actions mises en place et formuler des propositions.

 

CONSTITUTION DU COMITÉ PÉDAGOGIQUE 2012/2013

 

Lycée général et technologique Lycée professionnel
Corinne AIRAULT, Patricia SAVAJOLS, Romain BARBANCE, Arnaud BOUSSUGE, Rémi CARRIE ,Bernard LAURENT, Bernard VANEL, Cécile MASSADOR, Michel OLAYA, Benoît ORLHAC, Marie Françoise BOURCIER. Pascal JANVIER, Laetitia BRUNEL, Estelle SENECHAL, Priscilla RICHARD, Arnaud ROUFFIAC, Nathalie ROUX, Sophie TIERS, Martial ROUX, Delphine BIZET, Geneviève SOLIGNAC.

 

F / LES DELEGUES DES ELEVES   [RETOUR]

 

Chaque classe élit des délégués.

En sus de leurs missions propres définies plus loin, il peut être créé un Conseil des Délégués des Elèves.

Ce Conseil est constitué de l’ensemble des délégués de classe. Il est présidé par le directeur assisté de l’Equipe de Direction. Ses compétences sont d’ordre consultatif.

Le Conseil des Délégués des Elèves (CDE) est amené à donner son avis et à formuler des propositions sur toutes les questions ayant trait à la vie et au travail scolaire :

  • organisation du temps scolaire et de la discipline
  • modalités générales de l’organisation du travail autonome, personnel, du soutien et du rattrapage
  • information liée à l’orientation sur les études scolaires, universitaires et sur les carrières professionnelles
  • la santé, l’hygiène et la sécurité
  • les activités socio-éducatives et l’animation socioculturelle

Cette énumération n’est pas limitative, l’Equipe de Direction pouvant à tout moment décider de soumettre telle ou telle question à l’ordre du jour du CDE.

Ce Conseil se réunit au moins une fois par trimestre sur convocation du Chef d’Etablissement qui le préside ou délègue un membre de l’Equipe de Direction. L’ordre du jour est fixé par le Directeur qui reçoit les demandes des délégués et de l’Equipe de Direction.

Un compte rendu est rédigé après chaque réunion. Il peut, sous l’autorité du Directeur faire l’objet d’une communication intégrale ou partielle. Il peut conduire aussi à une ou des modifications des règles de vie de l’établissement.