Erasmus

ERASMUS

Le programme Erasmus doit son nom au philosophe, théologien et humaniste Érasme de Rotterdam (1465-1536). Le programme Erasmus porte bien son nom : premier grand programme européen en matière d’éducation supérieure, Erasmus, connait, depuis 1987, date de son lancement, un succès toujours croissant. Aujourd’hui, la totalité des universités en France y participent ainsi que la plupart des établissements d’enseignement du supérieur. Etudiants et enseignants sont les principaux bénéficiaires des activités Erasmus.

Agence Europe Education Formation France

La charte ERASMUS

Le Lycée Notre-Dame est un établissement sous contrat avec le Ministère de l’Education Nationale. Il forme des jeunes de la 3ème au Brevet de Technicien Supérieur (quatre formations de BTS) Il propose aussi une 3ème année avec le diplôme de Conseiller en Economie Sociale Familiale et un diplôme de Diététique en Nutrition Appliquée. La coopération internationale (UE et hors UE) fait partie intégrante de notre projet d’établissement, à travers les stages individuels des étudiants, les voyages d’études et les échanges. L’établissement la considère comme un élément d’ouverture aux cultures, à une expérience didactique nouvelle, aux savoirs spécifiques et aux pratiques professionnelles. Notre stratégie s’inscrit pleinement dans une volonté de modernisation et d’internationalisation de l’enseignement supérieur.

Comme nous l’avons souligné par ailleurs, tous nos étudiants ont la possibilité de partir en stage et sont encouragés dans ce sens. Les objectifs du stage sont d’acquérir une expérience professionnelle à l’étranger, d’améliorer ses compétences linguistiques, découvrir et s’ouvrir à une autre culture, d’autres traditions et accroitre ses chances sur le marché du travail.
Par le biais des associations culturelles et des jumelages de la ville de Mende avec le Portugal, l’Italie et de la ville voisine Marvejols avec Cockermouth en Angleterre, nous parvenons à créer un réseau de partenaires (université, entreprises, associations…) Les enseignants, les étudiants, de part leurs connaissances personnelles et leurs voyages contribuent aussi à enrichir ce réseau. Nous contactons également des entreprises locales susceptibles de travailler en lien avec l’international. Enfin, le coordinateur assiste aux réunions Erasmus organisées par le coordinateur Erasmus de la Délégation Académique aux Relations Européennes et Internationales et à la Coopération de Montpellier (DAREIC) pour demeurer dans une dynamique d’échanges d’informations sur la dimension européenne et internationale.


Nos groupes cibles sont jusque là principalement axés sur les stages en entreprises pour les étudiants en NRC, des stages dans des maisons de retraites ou organismes sociaux pour la formation ESF, en hôpital pour la formation diététique, dans les réseaux de presse ou agence de communication pour les BTS Communication.
C’est ainsi que nous travaillons, par exemple, en partenariat avec une entreprise à Amares au Portugal, en Espagne, à Salinas de Oro en Navarra, avec une agence de communication à Madrid et à Barcelone, avec une maison de retraite à Pineda del Mar et à Premia de Mar en Cataluña …
Nous souhaitons aussi développer des mobilités d’enseignement ou de formation du personnel avec notre projet en Italie. Un partenariat est en cours avec l’université Détroit-Volterra et Pise pour des mobilités entrantes et sortante, de stages ou /et de formations.
Nous connaissons bien nos partenaires qui, en lien avec le coordinateur, veillent à l’accueil des étudiants et au bon déroulement du stage. C’est pour nous une véritable garantie de mobilité de qualité. Des enseignants visitent, dans la mesure du possible, les étudiants en stage et nous avons la possibilité d’accueillir les maîtres de stage sur l’établissement.
Nous souhaitons, par ailleurs, étendre la recherche de partenaires à d’autres pays européens avec un nouveau contact pris avec le Gymnasium de Tchernivtsi en Ukraine lors d’une représentation théâtrale des lycéens. (Projet à confirmer)

Enfin, un de nos étudiants fait actuellement son stage en Mauritanie dans une entreprise de bio-cosmétique, un étudiant a réalisé son stage, l’an dernier, au Liban à Beyrouth, dans une banque (étudiants originaires de ces pays) ; deux sont en Nouvelle Calédonie à l’Office des Postes et Télécommunications et trois se rendront en stage à Mayotte à La Croix Rouge et à l’Unité Territoriale d’Actions Sociales, en juin 2017.

Dans le cadre de notre contrat de partenariat avec l’université Détroit-Volterra et Pise, nous envisageons de travailler sur des procédures de reconnaissance, de transferts de crédits, sous forme de contrat d’étude, pour que la mobilité des étudiants soit reconnue comme partie intégrante de leur cursus. Dans le cadre des stages, nous travaillons à l’élaboration de C.V européens et nous nous engageons à remettre un supplément au diplôme.

Nous avons pu constater que la participation à un dispositif de mobilité entraine systématiquement chez nos étudiants un grand sentiment d’ouverture et de découvertes aussi bien au niveau culturel, professionnel que personnel. Nous sommes en Lozère, département le moins peuplé de France et il est essentiel que notre établissement s’inscrive dans une dynamique d’ouverture, de modernisation et d’internationalisation. En signant la charte, notre établissement confirme sa volonté de stratégie de modernisation et d’internationalisation.
La mobilité des étudiants et du personnel permet d’améliorer la qualité et la pertinence de l’enseignement supérieur. En effet, Nous avons pu observer l’impact très positif de la mobilité chez nos étudiants parfois craintifs, voire réfractaires, dans un premier temps, à tout départ à l’étranger. Ils reviennent enrichis d’expériences nouvelles qu’ils souhaitent transmettre à leur tour à l’ensemble de la communauté éducative lors de la journée mobilité organisée sur l’établissement.

Notre volonté de poursuivre notre recherche de partenariats entre l’enseignement supérieur, la recherche et les entreprises est permanente. Nous souhaitons continuer à développer ce lien indispensable avec les partenaires européens, en l’élargissant auprès d’organismes professionnels nouveaux, mais aussi de créer des partenariats liés à la formation (Université de Détroit Volterra par exemple). La mention de stage à l’étranger dans le CV des étudiants a facilité jusque-là amplement leur intégration dans le monde du travail, selon les témoignages d’anciens étudiants. La mobilité des étudiants à l’étranger a aussi un impact très positif sur la vie associative de la ville avec le témoignage des étudiants lors de conférences organisées dans le cadre des jumelages. Notre objectif est de communiquer très régulièrement sur l’impact de la mobilité, qui ne peut qu’enrichir le niveau de qualification de l’ensemble de l’établissement.

Enfin, notre objectif est d’accroitre la mobilité étudiante et du personnel au fil des années pour déboucher sur un partenariat supplémentaire avec des universités étrangères ou écoles supérieures et le départ d’au moins 10 étudiants en stage à l’étranger. Nous envisageons d’intégrer le consortium Occitanie afin de mutualiser nos moyens et favoriser plus largement la mobilité.